La viticulture wallonne

La viticulture wallonne trouve ses origines au 9e siècle et est intimement liée à la vie des abbayes sur les coteaux mosans. Il aura fallu attendre 1962 avec la renaissance du Clos du Bois Marie à Huy pour qu’on reparle de viticulture en Wallonie. Mais, c’est surtout à Philipe Grafé et au Domaine du Chenoy que l’on peut décerner le titre de pionnier de la viticulture en Wallonie puisqu’il a popularisé les cépages interspécifiques avec l’intuition, bien avant les autres, qu’ils étaient l’avenir d’une viticulture respectueuse de la nature dans les régions septentrionales. Il y aurait aujourd’hui plus de 200 vignerons en Wallonie pour une surface qui approche les 400 ha de vignes avec une production de plus de plus de 1,5 million de litre en 2022, année exceptionnelle. Il y a quatre appellations protégées en Wallonie.